Notes discordantes sur l'époque

11 décembre 2018

" Au théâtre, hier soir..." TA....TA...TA...TAM N°467

 

 

 

Au théâtre, hier soir…

 

            L’ancien apprenti comédien, lycéen de… La Providence, établissement privé scolaire d’Amiens, a endossé, hier soir, le rôle difficile du repenti, rôle de composition dans lequel il excelle. L’air grave, sur le ton de la confession : «  J’ai péché envers vous, je fais mon acte de contrition… », pour en venir à une pluie fine de dons ruisselants du haut vers le bas : cent euros par-ci, une prime, par-là,  versée par les patrons volontaires – Je me ma-a-a-a-rrre ! -, le supplément CSG, volé aux retraités, rendu à ceux dont la pension est inférieure à 2000 euros – le gros lot après quatre ans sans augmentation de leur pouvoir d’achat -, bref, pas de quoi fouetter un chat noir. Par contre, une bonne nouvelle : pas question de toucher aux riches en remettant l’ISF sur la table. Pour le miracle attendu, faudra se rendre à Lourdes où, même là, en ce domaine, ce n’est pas gagné… Nombre de gilets jaunes doivent voir rouge ce matin. À l’impossible nul n’est tenu ? Macron, si ! On n’est pas obligé d’applaudir l’artiste… Sur un air connu des Charlots : Merci Patron !… Merci Macron !… Quel plaisir de travailler  avec vous /On est heureux comme des fous… / quand on pense à tout l’argent / Qu’aux fins de mois on vous prend /Nous avons tous un peu honte / d’être aussi près de nos comptes…

 

                                                                                                           Hagnéré Jean-François ( 11/12/2018)

Posté par jfh47 à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 décembre 2018

" Les amis d'abord..." TA...TA...TA...TAM... N°466

 

                                                                    Les amis d’abord…

 

            En 2017, dans la 4ème circonscription du Pas-de-Calais – canton de Campagne-les-Hesdin, Étaples-sur-mer, Auxi-le-Château, Hesdin, Montreuil-sur-mer, se présentait comme candidat à la députation, pour le compte de LRem, M. Guilluy Thibaut. Il avait pour suppléante Mme Thiphaine Auzière. Face à eux, candidat du LR, Mr Fasquelle, trésorier du parti et maire du Touquet. Lors d’un retour au « pays », j’ai eu, un instant, de dos,  devant moi, sur la place du marché d’Étaples, les deux représentants de LRem. Ils portaient un… maillot jaune – aujourd’hui ils feraient un malheur sur les barrages -, leurs noms et prénoms floqués sur le tissu. M. Fasquelle, au deuxième tour, coiffa sur le poteau M. Guilluy.  Qu’importe, les chats retombent toujours sur leurs pattes. En effet, un hebdomadaire publié sur la Côte d’Opale, centré sur le Touquet et sa région, m’informe ces jours-ci que M. Guilluy accède à de nouvelles responsabilités nationales. Il vient d’être nommé par arrêté ministériel président du conseil de l’inclusion dans l’emploi… Un genre de « bidule » dont la durée ne dépassera pas cinq ans – probablement que le chômage sera alors résorbé – et qui comptera vingt-trois membres, payés certainement au S.M.I.C. On dit merci qui ? Merci Emmanuel Macron et Tiphaine Auzière, cette dernière étant fille de Brigitte, l’épouse du président… Tiphaine et sa famille habitent Saint-Josse, charmant et discret village jadis réputé pour son pèlerinage annuel chez les artisans marins-pêcheurs du coin  … Ah ! Toucher et embrasser la châsse de Saint-Josse… * Gilets jaunes, priez ! Vos vœux seront  peut-être exaucés… L’important, c’est d’y croire… En tout cas, voilà une nomination qui tombe à « piques », de ces piques au bout desquelles les Sans-culottes de 1789 plantaient sauvagement la tête coupée des privilégiés de l’époque… Pour la morale de l’histoire, empruntons à Montaigne : Qu’un ami véritable est une douce chose…

                                                                                                Hagnéré Jean-François ( 08/12/2018)

* Tout gamin, j’ai participé à ce type de pèlerinages. D’Étaples, on gagnait en famille, à pied, Saint-Josse, charmant village situé à quelques kilomètres à l’intérieur des terres. Sur place, le matin,  les pèlerins, quelque peu sur les rotules,  assistaient à l’office, sans oublier de bénir et d’embrasser la châsse du saint chargé de veiller à la sécurité du marin, tout en lui assurant, si possible,  une bonne pêche… Ensuite, tous  allaient dans le bois se recueillir devant  la soi-disant cahute du saint homme, constituée de terre séchée et de supports en bois… Avec un canif les visiteurs taillaient et emportaient un copeau « porte-bonheur », ce qui  laisse penser que la bâtisse  avait, au fil du temps, connu quelques « travaux de réfection ». Ensuite, on se rendait, à deux pas de là,  à la source découverte, soi-disant, par Josse… On y buvait un verre d’eau et on emportait un bidon ou un litre  de ce breuvage censé laver l’âme… L’après-midi était plus païenne, plus joyeuse aussi… Miracle : la kermesse changeait l’eau en vin… Le soir, toujours à pied, tous rentraient fourbus mais joyeux, les gamins endormis dans les poussettes…

Un autre pèlerinage des marins-pêcheurs de la côte d’Opale : « Sonner les cloches » dans l’église de Saint-Martin-les Boulogne lors de la campagne de pêche aux harengs. Le gosses, dont j’étais, soulevés par les mamans, agrippaient de leurs petites mains la corde, « montaient et descendaient », criant leur bonheur mêlé de peur,  comme sur un manège les jours de ducasse…

                                                                                                         

Posté par jfh47 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2018

"Priorités nationales" TA...TA...TA...TAM...N°465

 

 

Priorités nationales

 

            Les Gilets jaunes, rouges de colère, ne se rendent pas compte… Ils cherchent M. Macron sans jamais le trouver. Ces innocents pensent que le  chef de l’État  n’a que ça à faire : les écouter, alors, qu’en fait, M. Macron, parfois accompagné de son épouse,  estnen représentation permanente hors de nos frontières afin d’acquérir une stature internationale. Les fins de mois difficiles de nombre de Français ? … À chacun ses préoccupations… Ainsi, dans l’édition du Monde, en date du 1er décembre 2018, sont mises en avant les ambitions des locataires de l’Élysée : À l’Élysée, coup de jeune sur les ors de la République […]Une série de chantiers assumés par M. Macron après plusieurs années de sous-investissement pour l’entretien du bâtiment… On n’a pas là affaire à une H.L.M., vous comprenez ? Rien que pour la salle des fêtes, la présidence a prévu de dépenser 600 000 euros, dont cent mille pour le mobilier : chaises et surtout paravents, ces derniers précieux en ces jours de tempête sociale… Ici, On n’est pas chez Ikémachin… Madame, de son côté, veut dépoussiérer les 365 pièces de l’Hôtel d’Évreux, un travail d’ « Herculette » : On va alléger, épurer. Il faut que la lumière entre… et que le pognon sorte ? Bon, les Gilets jaunes, on se calme, là ! Voyez bien que les Macron ont des priorités, non ? Vos petits problèmes domestiques ? Billevesées pour nos deux entrepreneurs-architectes… Un petit contretemps tout de même : redonner son lustre à l’Arc de Triomphe.

 

                                                                                        Hagnéré Jean-François ( 03/12/2018)

Posté par jfh47 à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2018

" La fessée" TA...TA...TA...TAM... N° 464

 

 

 

La fessée

 

            La fessée, pour ou contre ? … Voilà, à l’heure des « gilets jaunes », un sujet social prioritaire. Les anciens disaient : « Une petite fessée n’a jamais fait de mal à personne… » Une petite fessée à M. Macron, par exemple,  grand enfant borné et égocentrique, trop gâté par la République, qui a réponse à tout, qui n’admet aucune remarque, aucune réplique,  une petite fessée, donc,  lors d’élections, pourrait sans doute lui adoucir le caractère, l’amener à partager ses « joujoux »… Têtu, borné, l’enfant-roi, penché sur son nombril a toujours tendance à pousser trop loin le bouchon. Il convient de lui déboucher le siphon auditif. Pour ce faire, une petite tape sur les fesses pourrait le ramener dans le droit chemin. Qu’attend donc sa « Maman » pour ramener dans le droit chemin son sale gamin ?

                                                                                                   Hagnéré Jean-François ( 29/11/2018 )

Posté par jfh47 à 06:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2018

"Mise au point : histoire de trolls" TA...TA...TA...TAM...N°463

Je tiens à préciser ici que je n'ai jamais répondu à un commentaire comme semble vouloir le faire croire certains "trolls" qui, tout à coup se manifestent. Je me sers tout simplement de "canalblog" pour conserver un double de mes textes.alors n'attendez pas de réponse de ma part. D'aucuns signent JFH47... Ma foi, si ça les amuse. Je tiens à faire cette mise au point afin que d'autres, sincères dans leurs commentaires ne prennent pas pour argent content les écrits et opinions qui me sont attribués par d'autres. Ma parole n'est pas d'évangile et je n'attends pas grand-chose des échanges sur internet. Alors ne perdez pas votre temps à signer JFH47 vos roueries ; je n'ai que faire de ce genre de partiques stupides et parfois malintentionnées... Pas de pseudo pour moi, j'avance à visage découvert.

 

                                                                                                                    Hagnéré Jean-François ( 28/11/2018)

Posté par jfh47 à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


"Le petit vélo" TA...TA...TA...TAM... N°462

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit vélo…

 

 

            Emmanuel Macron , il a un petit vélo dans la tête, mais il n’a pas le maillot… jaune. Plutôt, prétend-il, le vert, celui de l’écologie. Seulement, le moindre de ses déplacements se fait en bagnole non électrique. En fait, le vélo est réservé, par exemple,  pour une promenade au Touquet, en compagnie de « Brijou » et des gardes du corps,  jusqu’à l’esplanade, devant l’objectif de « Paris-Match »…

 

                                                                                                    Hagnéré Jean-François ( 27/11/2018 )

Posté par jfh47 à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2018

"Friponneries et nipponneries" TA...TA...TA...TAM... N°461

  

 

 

 

Friponneries et « nipponneries »

 

 

 

            Ah ! ces Nippons ! Pauvre M. Ghosn… Trois bols de riz par jour au fond de sa geôle… Pas moyen de détourner une cuillère de caviar des cuisines en soudoyant un cuistot de la prison ? Après la Renault Megane, voilà le Penaud Végane… Sans transition écologique, j’entends que l’on soulage de 800 millions d’euros le budget  écologique, cela faute de projets en ce domaine,  pour les reverser dans l’enveloppe globale du Budget général du pays - dixit le fourbe et ductile  Darmanin. En panne d’idées, cette bande de faux-jetons déguisés en écolos  forcenés a pour seul but actuel  de relancer l’industrie automobile par la vente de véhicules électriques. Résultat garanti : on le voit ces jours-ci, il y a de l’électricité dans l’air…

                                                                                                            Hagnéré Jean-François ( 22/11/2018)

Posté par jfh47 à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Ascèse" TA...TA...TA...TAM... N° 460

 

 

 

Ascèse

 

            Soixante chefs d’états se sont retrouvés à Paris, à l’invitation de M. Macron, notre président de la République, afin d’y commémorer le centième anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Pour se rendre à l’Arc de Triomphe, MM. Poutine et Trump - ce ne sont pas l’augmentation du prix du carburant et le côté écologique qui les étouffent ces deux-là - ont fait « bagnole à part ». Une histoire, paraît-il, de sécurité mais aussi,  sans doute,  histoire de ne pas mélanger les serviettes qu’ils pensent être avec les torchons.… 

Il tombait des hallebardes, somme toute plus inoffensives que  les obus arrosant les Poilus de 14-18… Belle cérémonie : volée de cloches  à 11h, heure exacte à laquelle cette « boucherie » ferma ses volets, du Bach et du Ravel pour adoucir les mœurs, servis par deux musiciens renommés, Angelique Kidjo chantant superbement « Bewu » pour rappeler l’apport des renforts coloniaux, des enfants polyglottes pour dire des extraits de lettres de soldats de l’époque, la flamme revigorée… Qu’aurait encore bien pu demander  le peuple ? Qu’on le laissât souffler avec les augmentations en tous genres : taxes sur les carburants, hausse des prix du gaz et  du fuel à l’entrée de l’hiver, hausse des péages autoroutiers, de la CSG des retraités, bientôt celles des mutuelles, des primes d’assurance… Liste non exhaustive. Ne soyons pas mesquins : Pensons aux Poilus…  Est-ce pour montrer l’exemple que tous les participants de haut rang allaient ensuite se rendre à l’Élysée pour déguster un frugal déjeuner, cela nous fut rappelé à diverses reprises dans les commentaires : « poulet de Bresse » et « pommes de terre » ? Oui des « patates » de haute lignée mais « patates » quand même…

L’exemple vient d’en haut… J’avais acheté un gigot d’agneau… Tout penaud, je le remis au frigo et plaçais sur la table  du riz et une tranche de jambon pareillement blancs, accompagnés d’un verre de picrate de bas étage … À la guerre comme à la guerre !  Même pas de dessert… Ceinture ! … Tout fout vraiment le camp ! … Comment aller manifester après tout ça sans voir le rouge de la honte monter au… front du combat social ?

 

 

                                                                                                         Hagnéré Jean-François ( 12/11/2018 )

Posté par jfh47 à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2018

" L'histoire d'un mec..." TA...TA...TA...TAM... N° 459

 

L’histoire d’un mec…

 

 

            Coluche, de là-haut ou d’en bas, bref, d’où qu’il soit, je l’entends : C’est l’histoire d’un mec… Il veut créer un Haut Conseil pour le climat, le mec… « Pace » que le climat, il est plutôt glacial en France, en ce moment… Je me ma-a-a-a-are !... « Pace » que des payés à rien foutre, y en a déjà plein les ministères et les assemblées de toutes sortes. En plus i’ veut récupérer les syndicats, le mec,  et tout ça pour se mettre  les « sans dents «  et les « sans culottes » dans la poche… Gonflé, le mec ! Le climat social, il est glacial et là, Manu, je me marre pas du tout !… Renvoyez-moi cet énarque, incompétent, arrogant et mal élevé, ainsi que et  sa Blue bell girl, au club de tennis et à la plage du Touquet avec sa « racket » à euros, sa pelle et son petit seau… La France va sauver la planète… Je me ma-a-a-are quand même : après les gaz lacrymogènes des Champs-Élysées, un autre enfumage… Bravo pour le clown !

 

                                                                                                           Hagnéré Jean-François ( 25/11/2018)

Posté par jfh47 à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2018

"ManiFIESTAtion" TA...TA...TA...TAM...N°458

                                                                           

 

 

                                                                                                  ManiFIESTAtion

 

                            Le Citoyen enfile un gilet jaune... Le président prend une veste... Peut-être celle qu'il pourrait porter lors des élections eiropéennes... Voilà ce que c'est que de predre les français pour des vaches à lait...

                                                                                                                  Hagnéré Jean-françois (24/11/218)

 

 

 

Posté par jfh47 à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]